Emprunter sans apport

Acheter un bien immobilier est de loin l’investissement privilégié des français. Et ce, encore plus aujourd’hui compte tenu des conditions d’octroies très attractives dues à la baisse des taux depuis maintenant plus de 3 ans.

Il est vrai que certaines banques sont en mesure de financer l’intégralité (ou 110%) de votre projet dans le cas où vous n’auriez pas d’apport. Mais qu’entend-on par financement à 110% ?

Il faut savoir que lorsque vous faite l’acquisition d’un bien, d’autres frais s’y ajoutent : frais de notaire, frais de garantie, frais de dossiers, honoraire de courtage, etc.

Le prix du bien étant considéré à 100%, les autres frais cités précédemment représentent les 10% restant généralement à la charge de l’acquéreur.

Les us et coutumes des banques veulent qu’elles considèrent qu’un « primo accédant » peut ne pas disposer de l’apport nécessaire pour couvrir ces frais ; elles financent alors l’acquisition et les frais soit 110% du projet immobilier.

Bien entendu, la banque vérifiera que l’emprunteur soit bien en mesure de rembourser ses échéances en fonction de sa capacité d’endettement.

Dans le cadre du financement d’une résidence principale, cela permet de devenir propriétaire et de construire un patrimoine sans avoir épargner au préalable.

Dans le cadre d’un investissement locatif, il sera fiscalement plus intéressant de financer ces frais pour utiliser au maximum l’effet de levier du crédit.

Il n’en demeure pas moins que certaines banques se réservent le droit de ne pas valider votre projet à 110% au-delà de ces critères ou dans le cas d’une 2nd accession car elles considèrent que les emprunteurs doivent épargner parallèlement au remboursement de leurs échéances.

Pour y voir plus clair, n’hésitez pas à nous contacter !