Pourquoi le marché Séniors ?

Dans un contexte où de plus en plus de personnes souhaitent investir dans l’immobilier ou comme certains l’appelle, dans « la pierre », il est important de se pencher sur certains domaines d’investissements moins connus de la majorité d’entre nous.

L’immobilier pour les Seniors fait partie de ces investissements, nous allons donc développer ce point.

Alors pourquoi se diriger vers les résidences de services Seniors ?

Selon l’Insee, le pourcentage des plus de 60 ans va augmenter jusqu’en 2035, pour atteindre 31% de la population. Cette hausse de nos plus de 60 ans va nécessiter inévitablement la mise en place de logements adéquats.

D’autres éléments supplémentaires peuvent faire pencher la balance quant au choix d’investissement.
Il faut savoir que lorsque vous choisissez ce type de résidence, vous choisissez :

- des retraités qui sont payés par l’Etat donc pas de risque de non-paiement
- des baux en moyenne plus long (environ 8ans pour un locataire de résidences Séniors)
- des résidences moins dégradés dû à la population qui y vit.

Qu’est ce qu’une résidence de service Séniors ?

Une résidence Séniors est louée meublée, on y propose des services d'accueil, de restauration et bien d’autres encore. Au contraire d'une EHPAD, les personnes qui y séjournent sont autonomes, elles y recherchent la sécurité et le confort. L'aspect social étant un facteur très important, les résidences seniors proposent diverses activités à leurs résidents.

Une fiscalité intéressante.

En investissant dans ces appartements meublés, vous devenez fiscalement un loueur en meublé professionnel ou non-professionnel. Tout dépend du montant des recettes que vous en tirez. Si ce montant est inférieur à 23.000 euros et représente moins de 50% de vos revenus globaux, vous êtes fiscalement un “loueur en meublé non-professionnel” (LMNP). Dans le cas contraire, vous aurez le statut de loueur en meublé professionnel.

A ce statut peut s’ajouter le dispositif « Censi-Bouvard » permettant une réduction d’impôt de 11% sur 9 ans ainsi qu’une récupération de la TVA uniquement sur un bien neuf ou réhabilité.